Chaud-devant !

Chaud-devant !

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, Chaud-devant ! (sculpture-parois), de l’artiste Jean-Claude Schauenberg, est la 18.3ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Chaud-devant !
Après avoir obtenu ses diplômes à l’École normale en 1959, puis à l’ECAL en 1965, Jean-Claude Schauenberg enseigne le dessin et expose pour la première fois en 1968 à la Galerie du Vieux-Quartier à Montreux. Cette même année, il fonde avec Henri Barbier et Jean Scheurer le groupe Impact à Lausanne, précurseur du mouvement de contestation sociale Lôzanne bouge au début des années 1970. Dans ce contexte, il participe à des actions, réalise des happenings, organise des festivals d’art vidéo. Il expose régulièrement dans la galerie que l’association anime à Lausanne jusqu’en 1975 et collabore à sa revue Art Power. En 1971, il présente son travail à Bâle et à Zurich, puis expose à l’étranger. Il voyage en Europe et en Afrique du Nord. En 1973, avec le groupe Impact, il conçoit l’«animation visuelle» de l’École cantonale d’infirmières à Vevey et réalise le film Les circulations dans les HLM. En 1976, il participe à l’organisation d’une action intitulée Des voitures au musée à Lausanne qui suscite une violente polémique. Dès 1979, il réalise plusieurs peintures murales à Lausanne, notamment des trompe-l’œil à la place Auberjonois en 1982 et à la rue du Petit-Chêne en 1991. En 1988, il participe à l’exposition 20 ans d’Impact dans des ateliers collectifs à Chavannes-près-Renens. En 1990, il réalise une fontaine végétale pour la prison du Bois-Mermet à Lausanne et, en 1994, peint le plafond de la salle de spectacles de La Marive à Yverdon-les-Bains.
Après une phase préliminaire de peintures abstraites riches en matière jusqu’en 1969, Jean-Claude Schauenberg compose des Signaux à l’émail sur aluminium adoptant les stratégies graphiques de la signalisation routière et urbaine. Netteté des surfaces, délimitation impeccable et orthogonalité des signes graphiques, visibilité emblématique, contraste des couleurs uniformes et standard sont sensés dénoncer, dans leur surenchère, l’utopie moderniste de la transparence absolue du signe dans un univers fonctionnel, égalitaire et continu. Cependant l’unicité des pièces, leur décontextualisation par assomption dans le champ culturel selon une stratégie de détournement des signes médiatiques propre au pop art et, par conséquent, l’absence de référant font avorter le symbole de sa fonction indicative ou prescriptive. Le signe se retourne sur lui-même et interroge le sémiotique tout comme l’esthétique. […]
Dans les années 1980, fin de la période des utopies sociales, Schauenberg, partisan du contre-pied, entreprend un retour sur soi et commence à tenir un journal dessiné dès 1982. Son langage adopte alors une forme plus expressive. Dès les années 1990, en peignant des enchevêtrements d’herbes et de fleurs parfois dorés, à partir de gros plans de prairie projetés sur les toiles, il décide de s’en tenir aux jeux de surface sensuels, aux papillotements décoratifs et rétiniens. Mais c’est alors que, paradoxalement, dans la profusion des motifs, puis leur réduction, il réussit à nous plonger progressivement au cœur d’espaces organiques microscopiques ou interstellaires, de mondes vibratoires – l’échelle se perd – qui suggèrent l’équilibre complexe d’un chaos originel.

d’après Alberto de Andrés, 1998

Datierung 
1987
Standort 
Bâtiment administratif de la Pontaise (BAP)
avenue des Casernes 2
1018 Lausanne
Schweiz

Werbung