Sculpture

Sculpture

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, l’œuvre (sculpture), de l’artiste Olivier Estoppey, est la 79ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Intervention sur la façade occidentale de l’église médiévale Saint-Jean-Baptiste de Grandson, destinée à remplacer deux coussinets de l’arc en plein cintre du portail et quatre pierres du tétramorphe de la rose.
Comme pour tous ses travaux, Olivier Estoppey commence par une série de dessins préparatoires, instinctifs, de laquelle la recherche du matériau n’est pourtant pas absente, ne distinguant pas une pierre de l’autre, selon qu’elle est à la retombée de l’arc ou appartient au tétramorphe, qui lui permet d’approcher le sujet. Il insiste sur le fait que le résultat final n’est pas une image mais bien un dessin transposé puisque les motifs ont été redessinés en fond de coffrage à l’aide d’oxydes avant que le béton, matériau de prédilection de l’artiste, ne soit coulé. S’il lui reconnaît une part d’aléatoire ou d’imprécision, il dit toutefois de cette technique qu’elle est maîtrisée, ce qui lui permet d’agir entre le trait et la nuance. Et l’idée des personnages qui dialoguent s’est progressivement imposée.
Les pièces proposées par Olivier Estoppey ont été exposées à la galerie Numaga en 2006 et à l’Espace Arlaud en 2009.

 

Olivier Estoppey
Olivier Estoppey est un artiste prolifique, ses idées ont peu de limites. Il aime le travail bien fait et l’effort ne lui fait pas peur. Il est un sédentaire qui aime voyager, il pourrait vivre ailleurs, dans un autre pays. Chacune de ses expositions est pour lui l’occasion de développer un thème précis, différent à chaque fois mais d’une cohérence visible, la représentation humaine. Sa technique est violemment expressive en même temps que parfaitement maîtrisée. Dans ses grands dessins à la mine de plomb, dans ses gravures, dans ses personnages en béton, dans ses objets, il poursuit inlassablement la figure humaine, l’image de notre humanité, rendue presque visible, palpable, dans la profondeur des noirs et dans les soubresauts de la matière. Sa manière de travailler à lui est longue et précise, à la fois ancestrale et inventée, le matériau d’aujourd’hui, ce béton noir qu’il pratique chaque jour, semble ne pas avoir d’âge. Et l’émotion qui s’en dégage ne laisse aucun doute, esthétique, plastique, sentimentale, un homme s’exprime ici dans la rigueur et dans la connaissance, un homme qui sait qu’il est un artiste et qu’il peut en être fier.

www.olivier-estoppey.ch

 

Datierung 
2006
Standort 
Eglise médiévale Saint-Jean-Baptiste
rue Haute 23
1422 Grandson
Schweiz

Werbung