Ohm sweet ohm

Ohm sweet ohm

Ereignistyp 
Ausstellung
Datum 
24.06.201816.09.2018
Information 

avec
Viktor Konwicki
Shendra Stucki
Dejan Gacond
Ruedy Schwyn
Luzia Hürzeler
Augustin Rebetez
Cod.Act
Anne Zimmermann
Justine Desnos
Sonam Dolma Brauen
Monsignore Dies

 

Concept de l’exposition 2018
« Ohm sweet Ohm » renvoie à deux sujets forts : la résistance (électrique, sociale ou métaphorique) et la douceur espérée d'un chez - soi qui n'est peut-être plus. Dans le jargon scientifique, l’ohm (Ω) est l’unité de résistance électrique, symbolisant la force d’opposition d’un conducteur au passage du courant. Par analogie, les sciences sociales définissent la résistance comme l’action de la remise en question par des individus de leur position dans un système donné. Indissociable d’une opposition, cet acte peut prendre de multiples formes : verbales, cognitives ou physiques. Parfois, cette lutte peut signifier la fermeture aux autres et à soi-même, aliénant et isolant l’individu du reste du monde. Cependant, associée à la résilience (force de se reconstruire), la résistance constitue un formidable terreau de création. « Ohm sweet Ohm » rappelle la locution « Home sweet home », parfois présente sur le paillasson d'un chez-soi confortable, que l'on se réjouit de retrouver après une longue journée de labeur : un endroit qui nous sécurise et nous réchauffe, où le foyer est allumé et notre famille nous entoure. Un certain idéal de vie, peut-être invisible dans une époque d'accélération, de divertissement et de rentabilité. Un espace culturel peut-il incarner la synthèse de ces deux idéaux, en apparence contradictoires : résister et réconforter ? L’Art peut-il représenter cette résistance permettant de transformer le courant continu de la pensée unique en un courant alternatif ?

Institution 
Adresse 
Ancienne Eglise
2340 Le Noirmont
Schweiz
AddToAny buttons 

Werbung