R2/12

Fabrice Gygi · S.t., 1997, 100 x 70 cm

Fabrice Gygi · S.t., 1997, 100 x 70 cm

Sidney Stucky · S.t., 1998, 70 x100 cm

Sidney Stucky · S.t., 1998, 70 x100 cm

Fokus

Parallèlement à son travail d’artiste, François Vincent a entamé, depuis 1996, une activité d’éditeur. Activité qu’il présente aujourd’hui dans l’espace attitudes à Genève. En collaboration avec les organisateurs du lieu, dix-huit artistes sont représentés, chacun avec une sérigraphie et une oeuvre récente.

R2/12

Une édition de l’artiste/éditeur François Vincent

Pour aller à la rencontre des collectionneurs et rendre financièrement accessible des productions contemporaines représentatives de la scène artistique suisse, François Vincent a défini un projet d’édition. Un format standard R2 (100 x 70 cm) et un tirage commercial limité à 12 exemplaires ont donné le titre «R2/12» à cette initiative offrant la possibilité à dix-huit plasticiens de concevoir une sérigraphie, reproduite sur papier Rivaldi en deux couleurs maximum. Aux caractéristiques pratiques imposées dès le départ, s’est ajouté le choix des artistes qui s’est fait au fur et à mesure des rencontres. Le projet, ainsi lancé en 1996, s’est développé progressivement au gré des affinités pour s’achever en mars de cette année.Le concept s’appuie sur l’envie de créer des collaborations et de jouer sur la mobilité de l’oeuvre. A chaque fois, François Vincent a lié contact avec l’artiste, le plus souvent suisse romand, puis proposé de créer une sérigraphie dans les limites techniques qu’il avait défini.Ensuite, chaque édition était présentée dans un lieu en Suisse allemande et dans un lieu à Genève. Ainsi, Kunstgriff à Zurich, A & L librairie et attitudes à Genève, ont exposé les éditions au rythme de leur parution.Olivier Mosset a adhéré tout de suite au projet de cette série éditée de dix-huit artistes. Sans contrefaire le dépouillement de sa peinture, il a reproduit une fine bande horizontale jaune. Figure incontournable, elle est représentée dans l’exposition par un emprunt de Matthew Antezzo. Dans une transposition picturale d’une page d’un catalogue d’exposition, il représente l’artiste neuchâtelois habillé de son Perfecto et chevauchant une moto. A cet emblème, s’ajoute celui confectionné par Ben à l’attention de John M. Armleder: une chevelure avec sa fameuse tresse. Pour le genevois, la sérigraphie a été l’occasion d’engager une forme de dialogue avec celle créée par Francis Baudevin. Tous deux ont utilisé une structure composée de cercles, légèrement imbriqués les uns dans les autres pour induire une direction, une sorte de réponse à la typologie de certaines peintures de Armleder et à certains emprunts graphiques formulés par Baudevin.Dans cette suite de sérigraphies, on découvre un des derniers travaux de Laurence Pittet, un très beau tirage de Ian Anüll, bleu et argenté, sur le thème de l’arrestation. Pour Fabrice Gygi, cette édition a été l’occasion d’entamer le thème du tatouage, alors que Michel Huelin reprend ses fameuses surfaces qui rappellent la texture d’un tissu avec un effet de profondeur. Christian Robert-Tissot a parfaitement utilisé l’opposition du sens attendu des mots et du rapport entre le noir et blanc. Dans les dernières propositions, celle de Christoph Draeger est particulièrement forte: avec une simple bande noire, allusion aux 33 cheminées du Titanic, il évoque son idée des catastrophes. Les soeurs Claudia et Julia Müller introduisent enfin la couleur dans un dessin exécuté «à deux mains», alors que Stefan Altenburger a préféré inventer un jeu de fumée.La totalité des sérigraphies sont rassemblées chez attitudes sur un seul mur. Le reste de l’espace et les parois extérieures sont occupés par d’autres oeuvres: vidéo, peinture murale, photographies, installations, etc. servent à montrer divers caractéristiques de cet ensemble arbitraire mais néanmoins significatif de l’art contemporain.


Ausstellungen/Newsticker Datumaufsteigend sortieren Typ Ort Land
Autour des sérigraphies R2/12 26.03.199908.05.1999 Ausstellung Genève
Schweiz
CH
Autor/innen
Nadia El Beblawi
Künstler/innen
François Vincent

Werbung