Editorial

Tue Greenfort · Partitur einer Fliege, 2004, (Detail), 18 x 24 cm, Auflage 5 (1 AP), Courtesy Johann König, Berlin

Tue Greenfort · Partitur einer Fliege, 2004, (Detail), 18 x 24 cm, Auflage 5 (1 AP), Courtesy Johann König, Berlin

Editorial

Editorial

Derweil die Fliege ihre Partitur ins beschlagene Glas schreibt, haben wir uns auf unterschiedliche Sprachmelodien fokussiert. Stellvertretend für die Vielfalt der Sprachen dieser Welt sollen zukünftig Italienisch und Französisch fix vertreten sein. Vom «Belvedere» aus lässt Sie der für diese Rubrik verantwortliche Redaktor Noah Stolz in die Tessiner Szene blicken. Und in der Beilage «décorum», welche die beiden Genfer Künstlerinnen Donatella Bernardi und Angela Lapzeson alias Zorro & Bernardi in Eigenregie betreuen, wird eine mehrsprachige diskursive Plattform lanciert, deren rückseitige Bildspur einen ständig wachsenden Fries bilden wird.
Die Pro Helvetia machts möglich, dafür herzlichen Dank! Claudia Jolles

Solo pochi mesi fa segnalavo in un articolo apparso su Kunst-Bulletin il verificarsi in Ticino di un&acuteimprovvisa corsa all&acuteistituzione museale. Scomparsi i primi e più scellerati entusiasmi rimane aperto il dibattito - per altro fondamentale - su quelle che saranno le sorti esatte e le conseguenze di un serio intervento in ambito istituzionale, nella speranza che questi delicati temi vengano affrontati con il dovuto rispetto dei valori e del patrimonio che in questo modosi intende tutelare ed accrescere. Possiamo comunque allietarci nel constatare che gli orizzonti della scena cosiddetta indipendente stanno man mano cogliendo i primi frutti di un impegno costante e duraturo. In questo numero di Kunst Bulletin compare per la prima volta una rubrica in lingua italiana (Belvedere). Si tratta di una finestra importante poiché la scena culturale ticinese aveva bisogno di un sostegno fisso che ne metta in risalto le peculiarità. Noah Stolz

Attention! Prêtez attention au dépliant encarté dans ce numéro du Kunstbulletin. Déroulez-le. Vous avez entre vos mains le premier exemplaire de «décorum», le nouveau supplément francophone du Kunstbulletin imaginé par un duo d&acuteartistes de Genève, Zorro & Bernardo, allias Donatella Bernardi et Andrea Lapzeson qui travaillent sous ce pseudonyme depuis 2001. Au recto de «décorum», une image, un motif, entre détail, papier peint et design. Le lecteur précautionneux (que nous vous engageons à être) conservera les dix numéros qui vont être édités sur deux ans. In fine, en agençant les dix parties bimestrielles, il pourra constituer, au gré de son bon plaisir, une fresque tapisserie totalement singulière. Le verso regroupe des textes de plusieurs auteurs issus de différents champs de compétence en fonction du sujet abordé. Chaque numéro s&acuteintéressera en effet à un thème qui croisera des réflexions et tissera des relations entre les arts plastiques et d&acuteautres sphères de la vie qui, de prime abord, ne semblent pas se rencontrer spontanément. Quelques surprises attendent le lecteur au gré du calendrier que les thèmes vont fréquenter. Zorro & Bernardo se sont adjoint, pour «décorum», quelques protagonistes de la scène genevoise, l&acuteatelier de graphistes //Schönwehrs et, pour leurs recheches thématiques, Véronique Bacchetta, directrice du Centre d&acuteédition contemporaine et Balthazar Lovay, artiste et membre de la toute jeune association d&acuteart contemporain «Hard Hat», tournée vers la production d&acuteéditions et de multiples. Françoise Ninghetto

Werbung