Des indices d´une étrangeté

Charles de Bovelles · La Fortune et le Savoir, Liber de sapiente in Que hoc volumine continentur... (détail). Parisiis, Ambianis, 1510, fol. 116v

Charles de Bovelles · La Fortune et le Savoir, Liber de sapiente in Que hoc volumine continentur... (détail). Parisiis, Ambianis, 1510, fol. 116v

Fokus

Des indices d´une étrangeté

Depuis 2001, Donatella Bernardi et Andrea Lapzeson développent sous le pseudonyme de «Zorro & Bernardo» de vastes nébuleuses. Si les deux artistes genevoises mènent à titre individuel des activités artistiques et curatoriales, le masque offert par cette seconde identité leur permet de multiplier les expériences. Ainsi Zorro & Bernardo participent à des expositions, en organisent, imaginent des performances et dirigent une publication en favorisant, pour se faire, des collaborations nombreuses et variées.
Depuis 2005, au centre de leur constellation, Zorro & Bernardo décline une série d´œuvres liées à une relecture de l´iconographie du tarot marseillais. Les arcanes majeures offrent aux artistes une vaste série de personnages et de symboles. L´histoire du jeu et son interprétation donnent un cadre à leur réflexion sur la permanence des motifs des vingt-deux cartes dans la mémoire collective. Dans une série d´interventions intitulées Retourner sa veste, des personnages endossent des rôles, prennent des poses et établissent des rapports de pouvoir spécifiques à l´univers divinatoire et initiatique du tarot. Hors du temps de la performance, les spectateurs sont mis en présence d´objets renvoyant aux divers aspects des usages et des interprétations des cartes. Le tarot est un monde au croisement de la philosophie et de l´ésotérisme qui permet à Zorro & Bernardo d´imaginer les frontières du leur.
Par analogie avec le jeu, les artistes distribuent effets de basculement, de retournement et de dédoublement. L´avers et le revers d´un même objet sont souvent mis en regard pour tenter de mettre à mal toute échelle de valeur. Cette dualité des objets se révèle aussi, par exemple, dans leur pratique constante de la broderie. Cette technique, utilisée par allusion aux pratiques artistiques de la première génération d´artistes féministes, contribue par un effet tout à fait volontaire à fondre de très complexes compositions iconographiques dans le décor. Seul l´intérêt que portent les spectateurs à ces vastes structures les tire de l´oubli qu´elles pourraient connaître dans leur contexte d´exposition. Les tentures se lisent alors comme des surprenants schémas cryptés. Les codes y sont perceptibles, mais seul des fractions de clefs de lecture sont offertes. Chacun y reconnaît quelques images, mais le sens global est ouvert.
La potentielle interprétation ésotérique du tarot et la survivance symbolique des motifs de ce jeu permettent à Zorro & Bernardo d´imaginer un espace d´érudition et de liberté. Ce mode de travail a décidé de la ligne rédactionnelle étrangement cohérente et ample de «Décorum». Cette publication, insérée durant deux ans dans le Kunst-Bulletin, a pu réunir des artistes, des théoriciens et des scientifiques dans une trop rare zone franche.

«Igloo party», en collaboration avec Sibylle Stoeckli, Galerie AP4-ART à Lugano jusqu´au 28.9.; «Igloo party», Art en plein air, Môtiers 2007 jusqu´au 23.9.«L´âne et le lion», en collaboration avec Demis Quadri, Salle Crosnier, Palais de l´Athénée, Genève, du 17.1. au 16.2.2008. «Decorum» consultable sur www.kunstbulletin.ch

Künstler/innen
Donatella Bernardi
Andrea Lapzeson
Autor/innen
Samuel Gross

Werbung