Cellule-Oiseau, Cellule-Loup, Le Cerf-Coeur et Le Loup

Cellule-Oiseau, Cellule-Loup, Le Cerf-Coeur et Le Loup

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, Cellule-Oiseau, Cellule-Loup, Le Cerf-Cœur et Le Loup, de l’artiste Lorna Bornan, est la 103.2ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Cellule-Oiseau, Cellule-Loup, Le Cerf-Cœur et Le Loup
«Les images servent à rebondir, elles sont des portes ouvertes pour accéder à sa propre iconographie» déclare Lorna Bornand qui signe les interventions murales de l’Établissement de détention pour mineurs et qu’elle complète par des grelots, discrète présence sonore. Elle dit avoir «voulu faire aparaître des éléments organiques et des figures animales», deux catégories du vivant qui sont, selon elle, «sources d’énergie et de mouvement».
Conçu dans le même esprit que ses dessins, le graphisme de ces réalisations murales prend sa source dans le travail personnel de l’artiste qui juxtapose des séries de petits traits «témoins d’une énergie contenue et d’une écriture lente et répétitive». Ici, cependant, le rouge qui lui est cher cède la place à un bleu-vert plus doux, mieux adapté au contexte spécifique d’un lieu de détention et qui, selon la lumière, se révéle ou se soustrait au regard du spectateur. Ses réflexions sur la couleur ont été menées de concert avec la conceptrice Geneviève Héritier, responsable de la mise en teinte des bâtiments.
Exécutées en techniques mixtes, les quatre interventions intitulées Cellule-Oiseau, Cellule-Loup, Le Cerf-Cœur et Le Loup investissent les cages d’escaliers des trois bâtiments. Le mouvement imperceptible qui les anime convient à ces lieux de passage, neutres, communs à tous.

 

Lorna Bornand
Entrons dans la transe (formation) …
«À travers le chas d’une aiguille, à rebrousse-cheveux, par la pointe du crayon, par le soyeux de l’encre rouge, c’est habituellement toujours ainsi que Lorna Bornand nous convie à entrer dans son œuvre.
Dans ce monde, le visiteur cueille des fleurs de paradoxe : le familier côtoie l’étrange, le piquant, le doux, la béance, le plein, la répétition du geste, l’inopiné, le fragment l’histoire.
Dans cette clairière de signes où l’insouciance donne la main à l’ambiguïté, on sait que le loup n’est jamais loin … et c’est au regardeur de réaliser soi-même [sic] les coutures de l’interprétation, même si l’artiste nous donne des pistes.
En vrac, cette liesse échevelée sans visage, coiffure d’apparat d’ailleurs, se transforme en bestiole qui nous méduse ; ces formes énigmatiques, indéfinissables pourraient être des cellules en devenir, pourvoyeuses d’histoires.»

Extrait d’un texte de Florence Grivel
http://www.viceversa.ch/lorna_bornand.html

 

Datierung 
2013
Standort 
Établissement de détention pour mineurs
Aux Léchaires
1607 Palézieux
Schweiz

Werbung