Une aile

Une aile

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, Une aile, de l’artiste Olivier Estoppey, est la 90.4ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Une aile
Soit une feuille immense traversée par un peuplier d’Italie (Populus italica), l’essence indissociable du paysage de la plaine de l’Orbe où il a été introduit au milieu du XVIIIe siècle pour tenir le sol et couper le vent.
«Je voulais associer la pesanteur du béton à l’idée d’une aile qui vient s’accrocher. Encore une fois, comme pour Les loups ou Un matin d’or fin, la dialectique de la gravité et de l’envol.»
La feuille de béton teinté, armé de fers et de treillis, a été coulée sur place dans un vaste moule de polyester et de bois. Le temps prend la relève de la main dans la texturation rugueuse, creusant sillons et cratères aussitôt colonisés par les mousses et les lichens. Idée formelle autant que thème de composition, récurrents dans l’œuvre d’Olivier Estoppey, les sujets affleurent le sol, de manière légèrement caressante. À terme l’arbre grandira sans jamais toutefois rétablir le rapport d’échelle entre sa feuille et lui.

Nadja Maillard, extraits de « Vaud. Art et architecture »
Éditions Favre, 2014

 

Olivier Estoppey
Olivier Estoppey est un artiste prolifique, ses idées ont peu de limites. Il aime le travail bien fait et l’effort ne lui fait pas peur. Il est un sédentaire qui aime voyager, il pourrait vivre ailleurs, dans un autre pays. Chacune de ses expositions est pour lui l’occasion de développer un thème précis, différent à chaque fois mais d’une cohérence visible, la représentation humaine. Sa technique est violemment expressive en même temps que parfaitement maîtrisée. Dans ses grands dessins à la mine de plomb, dans ses gravures, dans ses personnages en béton, dans ses objets, il poursuit inlassablement la figure humaine, l’image de notre humanité, rendue presque visible, palpable, dans la profondeur des noirs et dans les soubresauts de la matière. Sa manière de travailler à lui est longue et précise, à la fois ancestrale et inventée, le matériau d’aujourd’hui, ce béton noir qu’il pratique chaque jour, semble ne pas avoir d’âge. Et l’émotion qui s’en dégage ne laisse aucun doute, esthétique, plastique, sentimentale, un homme s’exprime ici dans la rigueur et dans la connaissance, un homme qui sait qu’il est un artiste et qu’il peut en être fier.

www.olivier-estoppey.ch

Datierung 
2004
Standort 
Prison de La Croisée
chemin des Pré-Neufs 1
1350 Orbe
Schweiz

Werbung