Arboretum

Arboretum

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans  l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.
Depuis 1979, Arboretum, de l’artiste Urs Twellmann, est la 133ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.  

 

Noble bréviaire
De A comme Ahorn [érable] à Z comme Zeder [cèdre] et beaucoup de thuyas … Pour quoi faire ? Un «Mixted Arboretum» ! Mais un «arboretum» tel que vous n’en avez sans doute jamais vu. Une véritable bibliothèque à ciel ouvert, colonne de béton de 1.5 mètre de côté et de 3 mètres de hauteur, sur les quatre faces de laquelle viennent s’incruster une centaine de morceaux d’écorce – du bois porteur de vie et faiseur de traces, qui au fil du temps va imprimer son empreinte sur le béton, sans que l’on puisse en fixer avec certitude le calendrier ni le visage final … C’est une première pour Urs-P. Twellmann, même si l’artiste bernois a l’habitude avec ses petites comme avec ses grandes sculptures de bois, de voir la matière continuer à jouer avec lui bien après l’achèvement de la pièce ou de l’installation, sous l’action de sa force propre ou des éléments extérieurs. C’est même ce qu’il attend du bois, avec lequel il entretient un rapport qui n’est pas celui – ce serait bien illusoire ! – du dompteur avec son fauve, mais une relation d’égal à égal, un dialogue, qui s’enrichit avec le temps et ce recul de plus en plus grand sur ses travaux passés, éparpillés au gré des vents et des commandes aux quatre coins de la planète.

 

Urs Twellmann
Urs-P. Twellmann né à Langnau (dans l’Emmental) en 1959, se forme à la Schule für Gestaltung de Berne, ainsi qu’à l’Art Students League et au Manhattan Graphic Center de New York. Il se consacre entièrement au travail du bois. Au côté de petites sculptures filigranées et de pièces plus imposantes destinées à l’extérieur, il donne naissance sur les cinq continents depuis 1979 à des installations monumentales et à des interventions éphémères, où le paysage et le rythme des saisons sont intégrés au processus créatif. Un processus qui a pour lignes de force une exploration intensive des mille et une facettes du bois, un développement patient de ses propres connaissances et de l’éventail des possibles qui s’offrent à lui, ainsi que le questionnement du champ de tension qui existe entre l’ordre et le chaos. Parmi les nombreuses invitations et expositions dont il a fait l’objet, les amateurs d’art vaudois se souviennent peut-être de sa monumentale «Roue d’épicéa» («Fichtenring») présentée en 2005 à Bex & Arts, ou, plus récemment, des oeuvres qu’il a présentées à la Galerie d’art du Château de Vuillerens au printemps 2016.

Datierung 
2017
Standort 
UNIL Dorigny Quartier Mouline
Annexe de la Mouline
1015 Lausanne
Schweiz

Werbung