Installation lumineuse

Installation lumineuse

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, l’œuvre (installation lumineuse), de l’artiste Daniel Berset, est la 69.2ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

Il s’agit, comme concept de base du projet, de redonner à voir le bâtiment par un éclairage nocturne et coloré, disposé à l’intérieur des deux pignons Nord et Sud du bâtiment.
Dès la tombée du jour, l’éclairage coloré est allumé. Il couvre toute la hauteur des façades, en alternance (bleu-jaune) à chaque étage. Cet éclairage coloré peut être envisagé comme un élément de signalétique extérieur dans l’espace urbain de la Vallée de Sévelin.
Situé aux extrémités de chaque étage, l’espace récréatif, abondamment fréquenté par les étudiants, ainsi que l’environnement extérieur au bâtiment, bénéficient également de cette lumière dès la tombée du jour.
Dans la ville, les gens circulent et se déplacent constamment; c’est bien dans ce mouvement que l’éclairage nocturne du bâtiment s’inscrit et se révèle.
Les luminaires sont fixés au sol, au centre de chaque cadre de fenêtre. Ils s’inscrivent dans la géométrie et l’esthétique du bâtiment. Ce rideau transparent de
lumière colorée crée un effet «silhouette» et souligne la structure constructive du bâtiment.
Posé dans la structure existante du bâtiment, l’ensemble du câblage est invisible. De type industriel, ces luminaires sont dessinés et profilés afin de garantir une grande solidité et une très bonne résistance dans le temps.
Les villes sont des organismes vivants qui changent, se transforment et évoluent dans le temps. La Vallée de Sévelin est amenée à vivre ces changements. Les bases de réflexion de mon projet tiennent compte de ces changements et ne cherchent en aucun cas à s’imposer lourdement dans le quartier. Daniel Berset

 

Daniel Berset
[...] Daniel Berset pratique la sculpture dans deux directions complémentaires, à savoir la réalisation d’œuvres constituées le plus souvent d’assemblages d’objets et l’installation de pièces éphémères, créées pour des lieux particuliers, réponses à des situations spécifiques qui témoinent d’un engagement personnel. Pour traiter des grands problèmes de la perception, il met à contribution tout aussi bien l’outil informatique que l’approche visuelle et technique des illustres créateurs de la Renaissance, en particulier Donatello, qu’il étudie à Florence. À Paris, il s’imprègne de l’esprit de Brancusi par des visites répétées à son atelier, et se familiarise ainsi au problème du socle et de la série.
Face aux interrogations fondamentales que pose la sculpture, à savoir les questions de mesure, de proportions, d’équilibre, Berset associe les formes banales de son quotidien au vocabulaire géométrique et constructiviste élaboré au début du siècle. À vouloir réinterpréter ou réactualiser l’héritage, il s’inscrit dans la tradition d’une histoire de la sculpture, issue du pop art et du nouveau réalisme, et plus largement de l’art de la récupération et du recyclage. [...]

d’après Claire Stoullig, 1998
www.sikart.ch

Datierung 
2001
Standort 
École romande d’arts et communication (ERACOM)
rue de Genève 55
1004 Lausanne
Schweiz

Werbung