Paravent

Paravent

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.

Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.
Depuis 1979, Paravent (sculpture murale), de l’artiste Pierre Schwerzmann, est la 81ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Paravent
«Pour le centre d’État civil du canton de Vaud, j’ai réalisé le projet d’une peinture murale qui laisse voir la trace graphique des catelles de l’ancien laboratoire de recherche en fromagerie. Dans le grand bureau, des barres colorées sont les arêtes d’un paravent […]. La reconstitution mentale du dispositif reste une possibilité sans nécessité, un jeu en relation avec la peinture murale du bureau adjacent. Cette dernière articule ses six volets de couleur dont les formes se réfèrent à la perspective à point de fuite mais en brouillant ses codes. C’est un espace intuitif, imaginaire, à peine réalisable autrement qu’en peinture. Elle recouvre matériellement le mur en se dévoilant comme image à 3 dimensions. Du même mouvement qu’elle déplie ses plans sur la surface, elle se déploie devant nous, vers nous. Le paravent, comme métaphore de la peinture, interroge la place de celui qui regarde … devant ? derrière ?»

Pierre Schwerzmann, 2010

 

Pierre Schwerzmann
Né en 1947 à Aubonne, Pierre Schwerzmann vit et travaille à Nyon. Il expose en Suisse et à l’étranger, dans des galeries ou des musées. Ses réalisations sont présentes dans plusieurs collections privées et publiques.
«Le travail de Pierre Schwerzmann témoigne d’une recherche sur les éléments simples du tableau (châssis, toile, format) et sur les multiples déclinaisons des possibilités formelles de la peinture. […] L’importance accordée au lieu de l’exposition, l’expérience phénoménologique de la perception des éléments présentés, les différentes recherches sur l’illusionnisme et la planéité de la toile, le déni de toute subjectivité en privilégiant des couleurs neutres appliquées de façon mécanique, l’ambiguïté du statut de l’œuvre (objet ou tableau) constituent autant d’exercices formels qui ne sont pas sans rappeler certaines préoccupations propres à l’art minimal pour en dégager l’iconographie ou qui transforme ce style en objet consommable en l’insérant dans une décoration simulée, Schwerzmann utilise le vocabulaire plastique de l’art minimal comme un simple outil de travail permettant de générer des opérations artistiques.»

Marc-Olivier Wahler
www.skopia.ch/upload/artist/PSC_txt_Marc_Olivier_Wahler.pdf

 

Datierung 
2010
Standort 
Bâtiment administratif cantonal – Moudon (BAC-M)
avenue de Lucens 2
1510 Moudon
Schweiz

Werbung