Le Valais et ses hasards

Photo: Didier Jordan

Photo: Didier Jordan

Photo: Didier Jordan

Photo: Didier Jordan

Photo: Didier Jordan

Photo: Didier Jordan

Le Valais et ses hasards

Public Art

François Morellet (Cholet, France, 1926-2016)
Collection : Fonds d'art contemporain de la Ville et du Canton de Genève (FMAC et FCAC)

L’œuvre lumineuse de François Morellet pour le tunnel de la rue du Valais s’insère dans un ouvrage de génie civil particulier : sous les voies de chemin de fer, il s’agit d’illuminer un passage souterrain fréquenté par des automobilistes, des cyclistes et des piétons. Sur le béton brut du plafond couleur nuit, un réseau de tubes néons bleus vifs se superposent en lignes droites, dessinant des diagonales sur toute la longueur du passage. Sous des abords géométriques et abstraits, chaque extrémité des tubes de néons désigne en réalité des lettres métalliques majuscules, L et E, V et A, L et A, I et S, réparties en hauteur sur les murs selon un alphabet virtuel, et qui composent LE VALAIS, allusion au nom du lieu. L’artiste délègue ainsi l’élaboration de son motif à un système basé sur une trame préalablement codifiée. Minimaliste, épuré et fonctionnel, le zigzag lumineux qui ricoche sur les parois du tunnel devient ainsi un jeu sur le langage. Adepte des mathématiques, amoureux de jeux de logique et proche de la pataphysique, François Morellet s’est attaché, au cours de sa carrière, à l’élaboration d’une méthode de travail qui lui permette d’évacuer la question de la subjectivité. Après des débuts figuratifs, sa peinture prend le virage de l’abstraction en 1950. Avec un lexique de formes simples, des couleurs en aplats et l’utilisation de trames, il s’ingénie à contrôler en amont la production d’œuvres qui, ironiquement, lui échappent toujours un peu.
Notice commandée par P3Art
Rédaction: Séverine Fromaigeat

Technik 
tubes néon, peinture, lettres métalliques
Datierung 
1998
Objektmasse 
230 m
Standort 
Rue de la Voie-Creuse
1202 Genève
Schweiz
Künstler/innen
François Morellet

Werbung