La Crocodile

La Crocodile

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, La Crocodile (Aluminium, peinture polyuréthane, vernis polyuréthane. 330 x 1700 x 250 cm) des artistes Olivier Mosset et Xavier Veilhan, est la 144ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud. 

La Crocodile
La Crocodile originale est une locomotive suisse et uniquement suisse, très liée à l’imaginaire collectif du pays. L’œuvre La Crocodile est la création d’une image par similarité avec un animal, qui est déjà dans l’appropriation populaire de l’objet, tout le monde en Suisse sait plus ou moins à quoi correspond l’appellation «Crocodile».
«Le projet s’est fait de manière extrêmement rapide. Nous nous sommes tout de suite entendus sur l’image et le concept. La forme générique finale est devenue presque onirique, comme dessinée ou restituée. Nous avons gardé les proportions générales et l’occupation de l’espace du volume, mais certains éléments clés ont été modifiés: l’abaissement du toit du véhicule ou encore un chanfrein. Nous avons simplifié la forme du train et de ses roues pour leur donner un aspect plus sériel et minimaliste. L’un des buts de l’intervention a été de donner une certaine autonomie à l’œuvre, afin qu’elle existe en elle-même tout en ayant une référence locale proche. Concernant la couleur, nous sommes partis de la couleur d’origine, d’abord orange, puis vert.»

Olivier Mosset
Olivier Mosset est connu du public pour avoir fait partie en 1967 et 1968 de ce mouvement initié par quatre artistes en révolte contre l’institution artistique : Buren, Mosset, Parmentier, Toroni. Son œuvre se déploie à travers l’abstraction géométrique, le monochrome puis la post-abstraction. Son impact, suffisamment fort pour qu’il soit nommé pour représenter la Suisse à la Biennale de Venise en 1990, tient à son inscription très particulière: Olivier Mosset est en effet le seul peintre européen à s’être immédiatement situé dans la postérité de la grande peinture abstraite (Frank Stella, Robert Ryman, Jasper Johns), et à avoir ainsi pu effectivement participer aux débats artistiques qui se sont déroulés aux États-Unis au tournant des années 80 et 90. Vivant depuis 1977 entre les deux continents, médiateur entre les deux cultures, il a grâce à ce dialogue construit une œuvre à la mesure à la fois des formats américains et de la réflexion critique occidentale.

Xavier Veilhan
Xavier Veilhan vit et travaille à Paris. Depuis la fin des années 1980, sa démarche artistique est multiple: sculpture, peinture, environnement, spectacle, vidéo, photo, … Un hommage aux inventions et inventeurs de la modernité à travers un langage formel qui mixe les codes liés à l’industrie, la technologie et l’art. Il explore nos relations à l’espace-temps, la vitesse, le son et la lumière, et nourrit régulièrement son approche plastique par des collaborations architecturales et musicales.En 2017, Xavier Veilhan représente la France à la 57ème Biennale de Venise avec son projet Studio Venezia, soutenu par Lionel Bovier et Christian Marclay comme commissaires. Le Pavillon français est transformé en un studio d’enregistrement opérationnel dans lequel 200 musiciens travaillent durant les sept mois de l’exposition. Habitué des projets dans l’espace public, Xavier Veilhan a installé des sculptures dans les villes du monde entier.

Datierung 
2019
Standort 
Plateforme 10
Place de la Gare 16
1003 Lausanne
Schweiz

Werbung