circuit dans toutes les acceptions du terme

Tina Gillen · Mappemonde, 2002, peinture murale Carmine

Tina Gillen · Mappemonde, 2002, peinture murale Carmine

Fokus

Ils sont sept aujourd’hui (ils étaient cinq au départ) – Natacha Anderes, Mathilda Angullo, Luc Aubort, Sandra Bersier, Philippe Decrauzat, François Kohler, Didier Rittener – à gérer l’association «Circuit», installée dans un ancien garage lausannois situé «sous gare» comme le disent les vaudois à la langue imagée.

circuit dans toutes les acceptions du terme

Bref flash back: fin1998, Lausanne a perdu une belle part des espoirs que la présence de la Fondation Edelman et le nouveau dynamisme des galeries avaient engendré. Prenant à rebrousse-poils la déprime de l’étiolement de la scène contemporaine lausannoise, cinq artistes à peine sortis de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) décidaient de ne pas quitter leur ville mais d’y agir en créant ce qui leur manquait: un lieu ouvert à la jeune création. D’abord migrant par la force des choses, «Circuit» a trouvé depuis une année l’espace qui lui correspond pour présenter des expositions, accueillir le public, produire des éditions d’artistes et les montrer, publier un journal, lancer des projets extra-muraux (collaborations – échanges avec d’autres associations) et proposer des événements ponctuels – performances, concerts – en lien, par exemple, avec «Les Urbaines», un festival lausannois de jeunes créateurs.

Ils vous reçoivent à deux, à trois, à quatre, c’est selon ? selon leurs activités, leurs déplacements, leurs séjours à l’étranger. La parole circule de l’un à l’autre avec la même fluidité qui caractérise leur manière de travailler en association: les idées comme les décisions sont partagées ou remises en question sans que l’individualité ne s’efface devant le groupe.

Comment abordent-ils leur «double» travail? leur propre démarche d’artiste associé à un rôle de montreur du travail d’autres artistes et à une fonction de responsable d’un lieu avec tout ce que cela implique d’heures de présence, d’administration et de recherches de soutien financier? La solution, ils l’ont trouvée dès le début, dans cette association qui permet, d’une part, la pluralité des choix qui s’établit simplement par la proximité, l’affinité, la curiosité de l’un ou de l’autre avec le travail d’un autre artiste et, d’autre part, allège temporairement et alternativement l’implication d’un membre de l’association en fonction de ses engagements personnels.

La collaboration qui débute aujourd’hui avec le Kunst-Bulletin est, pour eux, un véritable essor de leur Journal qu’ils n’ont jamais envisagé comme un simple à côté de leurs activités. Les moyens leur manquaient pour concevoir une parution régulière et aller au-delà d’un tirage de 1000 exemplaires. Dès le premier numéro, paru en juin 2000, la forme et le contenu manifestaient clairement leur intention: faire du support papier un espace supplémentaire d’investigations, un rebond des expositions, une plage de diffusion qui évite la présentation textuelle de leurs activités. C’est dans ce sens qu’ils ont entendu la proposition du Kunst-Bulletin: laissant le champ très ouvert aux rencontres et aux idées à venir (bien que des projets se précisent pour les prochaines parutions), ils imaginent ce journal comme un lieu d’interventions pour des artistes ou, plus justement, pour des créateurs contemporains qui trouveront sur ces pages un autre mode d’expression que celui de l’exposition. Ce journal, inséré dans le Kunst-Bulletin, sera estampillé «Circuit» par les propositions, les choix, les curiosités qui glaneront sur différents territoires artistiques. Ce premier numéro en est l’inauguration: la création d’une nouvelle typographie par Optimo.

Circuit» en quelques chiffres:Un espace de 600 m2 sur deux niveaux dont 450 m2 pour les expositions et 80 m2 loués comme ateliers à 4 des artistes-membres de l’association.14 éditions d’artistes produites entre 1999 et 2002 (Francis Baudevin & John M Armleder, Ignazio Bettua, Valentin Carron, Lola Esteban, Christoph Gossweiler, François Kohler & Mathilda Angullo, Alain Huck, Baltazard Lovay, Victorine Müller, Amy O’Neill, Christian Robert-Tissot, Katja Schenker) 13 expositions (pour une grande part monographiques) ont été réalisées depuis l’ouverture en 1998, 11 dans leurs espaces et 2 à l’extérieur (Zurich et Paris) ainsi que plusieurs événements ponctuels.tél. +41 21 601 41 70e-mail: circuit–@hotmail.com

Publicité