Indicible

Indicible

Public Art

Extraits du RIABE, règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État :
Art. 1— Pour tous les bâtiments édifiés par l’État de Vaud, un montant proportionnel au coût de construction ou de rénovation proprement dit (le pour-cent culturel) doit être réservé pour une intervention artistique sur le bâtiment.
Art. 2— Une intervention artistique consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’édifice, d’œuvres, de gestes ou de marquages artistiques qui entrent en interaction avec son architecture, sa fonction, ses utilisateurs et le public en général.

Depuis 1979, Indicible, de l’artiste Lorna Bornand, est la 103.1ème intervention artistique dans un bâtiment de l’État de Vaud.

 

Indicible
La proposition de Lorna Bornand pour les murs d’enceinte de l’Établissement de détention pour mineurs, repose sur l’observation des fermes à l’entour et de leurs signes distinctifs. Si certaines présentent des appareils de briques assez claires, toutes sont complétées par une partie rurale ou une grange au lambrissage de planches foncé par le temps. La brique de klinker brun sombre de 24 x 7 cm retenue pour le revêtement des murs associe ainsi ces deux caractéristiques.
L’architecte et l’artiste ont travaillé en étroite collaboration; ils proposent deux distances de lecture. De loin, les briques de terre cuite présentent un aspect chaleureux, l’apparence homogène d’une matière profonde. De près, elles révèlent le graphisme irrégulier et répétitif de leur ordonnance. Ce calepinage inhabituel – qui reconnaît son rôle d’habillage notamment parce qu’il ne satisfait pas la règle structurelle du plein sur joint – semble animé d’«un mouvement indicible» comme l’affirme Lorna Bornand.

 

Lorna Bornand
Entrons dans la transe (formation) …
«À travers le chas d’une aiguille, à rebrousse-cheveux, par la pointe du crayon, par le soyeux de l’encre rouge, c’est habituellement toujours ainsi que Lorna Bornand nous convie à entrer dans son œuvre.
Dans ce monde, le visiteur cueille des fleurs de paradoxe : le familier côtoie l’étrange, le piquant, le doux, la béance, le plein, la répétition du geste, l’inopiné, le fragment l’histoire.
Dans cette clairière de signes où l’insouciance donne la main à l’ambiguïté, on sait que le loup n’est jamais loin … et c’est au regardeur de réaliser soi-même [sic] les coutures de l’interprétation, même si l’artiste nous donne des pistes.
En vrac, cette liesse échevelée sans visage, coiffure d’apparat d’ailleurs, se transforme en bestiole qui nous méduse ; ces formes énigmatiques, indéfinissables pourraient être des cellules en devenir, pourvoyeuses d’histoires.»

Extrait d’un texte de Florence Grivel,
http://www.viceversa.ch/lorna_bornand.html

 

Datierung 
2013
Standort 
Établissement de détention pour mineurs
Aux Léchaires
1607 Palézieux
Schweiz

Werbung