Iraklion

Photo: Thomas Maisonnasse

Photo: Thomas Maisonnasse

Iraklion

Public Art

Maurice Ruche (Genève, 1920)
Collection : Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)

Bien connues des Genevois, les deux colonnes élancées dans la verticalité du Rond-Point de Plainpalais signalent ce carrefour urbain loin à la ronde. Longs polyèdres de béton blanc aux surfaces à facettes, les sculptures s’élèvent à plus de six fois la hauteur humaine. Par leurs formes géométriques et leur couleur, elles se distinguent nettement de leur environnement architectural tout en s’y intégrant harmonieusement. Elles érigent avec élégance et sobriété leurs vingt-quatre tonnes de béton par-dessus les arbres, les passants, la station de tramway et les voitures qui animent en permanence cet espace. Inscrite dans un parallélépipède rectangle, chaque colonne se compose d’une superposition de douze polyèdres convexes à sept faces. La nuit, la sculpture s’orne d’ombres et de lumières en fonction des éclairages de la ville qui miroitent sur sa surface taillée en obliques. Œuvre du sculpteur, dessinateur et peintre autodidacte Maurice Ruche, Iraklion, du nom de la cité grecque antique Héraklion, est l’une des plus importantes œuvres monumentales de cet artiste d’origine genevoise. Épris d’une esthétique fonctionnelle et rigoureuse dérivée de l’abstraction géométrique, il fut l’un des pionniers de l’usage de l’aluminium et du plexiglas en Suisse. À l’instar d’Iraklion, ses travaux ont ainsi souvent entremêlé les avancées techniques issues de l’architecture et celles de l’ingénierie.
Notice commandée par P3Art
Rédaction: Séverine Fromaigeat

 

Technik 
béton précontraint
Datierung 
1982
Objektmasse 
1340 x 110 x 80 m
Standort 
Rond-Point de Plainpalais
1205 Genève
Schweiz
Künstler/innen
Maurice Ruche

Werbung