Culture d´entreprise

Joëlle Flumet · I would prefer not to (Yoga), 2007

Joëlle Flumet · I would prefer not to (Yoga), 2007

Fokus

Culture d´entreprise

Les dessins de Joëlle Flumet représentent le plus souvent des personnages figés dans des intérieurs minutieusement esquissés, au mobilier standard. L´artiste assemble des images tirées de catalogues divers, qu´elle redessine avec des outils informatiques. Les programmes de dessin vectoriel leur donne une tonalité froide. Le cadrage est simple, le trait précis, les aplats de couleurs uniformes. Les scènes sont extrêmement lisibles, mais, par léger glissement, l´artiste introduit dans ces sobres architectures d´étranges stéréotypes de situations plausibles. Ses images renvoient de la société de consommation des reflets d´une vacuité angoissante.
Le Centre pour l´image contemporaine est transformé en une grande structure minimale de bureaux. Des rideaux à lamelles blanches délimitent plusieurs espaces, mais n´en ferme aucun. L´éclairage du plateau est fourni par huit rétro-projecteurs: filiformes objets gris à roulettes, standard bientôt obsolètes des salles de réunion. Cette installation sert de cadre à une nouvelle série de dessins dans lesquels Joëlle Flumet pose un regard désenchanté sur le monde de l´entreprise.
Les images projetées sur les murs ou sur des écrans pliables évoquent des archétypes architecturaux d´espaces de travail modulables. Ces intérieurs sont pour l´artiste des surfaces de démonstration, comme l´étaient ceux des maisons pilotes des précédentes séries de dessins. Ces images détournées rendent compte de notre mode usuel à penser notre rapport au travail, ces lieux étant le siège d´un mode de vie en communauté fait de contraintes. Chaque dessin met en scène un ou des employés dans une action incongrue, décalée ou banale, début possible d´un récit. D´ailleurs, à partir de ceux-ci, Andréas Kressig, invité par Joëlle Flumet, a réalisé huit saynètes animées amplifiant l´effet de suspension temporelle que les images suggèrent.
Le constat que posent les différentes images est amer. Si toute équipe commerciale se doit de penser son rapport au public en inventant des objets promotionnels et en formant des employés d´accueil, rien n´est plus triste que l´une d´entre-elle attendant, des ballons à la main, sur les premières marches des escaliers d´un hall vide. Si de nombreuses activités sont proposées par les employeurs à leurs collaborateurs pour une gestion saine et équilibrée de leur rapport au stress, rien de plus ridicule que l´un d´eux mettant à profit sa formation de yoga?
Avec beaucoup d´humour, les artistes démontrent qu´il est illusoire de croire que les bureaux puissent être des lieux de vie voués à l´épanouissement individuel et collectif, ou, plus précisément, que cette idée n´est diffusée que pour rendre la lecture des chiffres de productivité plus agréable..

Advertisement